Lles

Durant les années de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1944) des milliers de juifs traversèrent les Pyrénées pour échapper à la persécution à laquelle ils étaient soumis dans l’Europe occupée par les nazis. Beaucoup de ceux qui réussirent à fuir, originaires d’Allemagne, d’Autriche, de Pologne, de Hollande, de Belgique ou de France traversèrent les cols de montagne des Pyrénées de Lleida au cours d’évasions épiques, défiant la surveillance d’un côté et de l’autre de la frontière, la climatologie, les neiges éternelles et la dureté du parcours.

Vista del Pic de Perafita (1952).  © Llopis Lladó. Servei d'Audiovisuals de l'IEI.

Vista del Pic de Perafita (1952).
© Llopis Lladó. Servei d’Audiovisuals de l’IEI.

Lles.  © Fons antic. Servei d'Audiovisuals de l'IEI.

Lles.
© Fons antic. Servei d’Audiovisuals de l’IEI.


Des centaines de ces évadés qui arrivèrent clandestinement de la Principauté d’Andorre en Cerdagne par les cols de Claror, Perafita, la Portella ou Vallcivera. À certaines occasions, les juifs évadés profitèrent de l’aide et du soutien de réseaux d’évasion qui opéraient à Andorre et de la solidarité de nombreux habitants de la région ce qui leur permit de se réfugier à Barcelone à travers les diverses routes qui longeaient les rivières Sègre, Llobregat ou traversaient la Chaîne du Cadí. La majorité, cependant, finirent par être arrêtés et transférés à la prison de la Seu d’Urgell et ensuite conduits aux prisons de la ville de Lleida. Pour eux tous, les Pyrénées de Lleida devinrent l’avant dernière frontière avant d’obtenir la liberté.

Recherche
décembre 2019
M T W T F S S
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Témoins

Ici vous trouverez une collection de vidéos en apprendre davantage sur les déclarations personnelles de personnes anonymes qui sont devenus de vrais témoins de ces faits historiques.

Plus

Links
~
Arkia + Info.
Xarxa de Juderies Espanyoles + Info.
~
Centro Sefarad - Israel + Info.