Senet

Durant les années de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1944) des milliers de juifs traversèrent les Pyrénées pour échapper à la persécution à laquelle ils étaient soumis dans l’Europe occupée par les nazis. Beaucoup de ceux qui réussirent à fuir, originaires d’Allemagne, d’Autriche, de Pologne, de Hollande, de Belgique ou de France traversèrent les cols de montagne des Pyrénées de Lleida au cours d’évasions épiques, défiant la surveillance d’un côté et de l’autre de la frontière, la climatologie, les neiges éternelles et la dureté du parcours.

Senet, Alt urgell

Llac Negre.
© P. Pujol Casademont. Servei d’Audiovisuals de l’IEI.


Des centaines de ces évadés arrivèrent au Val d’Aran par le poste de douane de Pont de Rei ou en traversant les cols de montagne qui relient les départements français de la Haute-Garonne et de l’Ariège. Certains réussirent à passer clandestinement à l’Alta Ribagorça par le Col de Vielha dans l’intention de chercher refuge à Barcelone. Cependant, la plupart furent arrêtés et transférés à la prison de Vielha avant d’être conduits aux prisons de la ville de Lleida. La conduite de l’Aran à Lleida se faisait par le col de la Bonaigua mais certains groupes furent obligés de traverser à pied le tunnel de Vielha, alors en construction, pour être menés à Vilaller et, plus tard à Pont de Suert. De là on les dirigeait vers Lleida, parfois directement et d’autres fois en passant d’abord par Tremp. Pour eux tous, les Pyrénées devenaient l’avant-dernière frontière avant d’obtenir la liberté.

Recherche
novembre 2019
M T W T F S S
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Témoins

Ici vous trouverez une collection de vidéos en apprendre davantage sur les déclarations personnelles de personnes anonymes qui sont devenus de vrais témoins de ces faits historiques.

Plus

Links
~
Arkia + Info.
Xarxa de Juderies Espanyoles + Info.
~
Centro Sefarad - Israel + Info.