Les

Durant les années de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1944) des milliers de juifs traversèrent les Pyrénées pour échapper à la persécution à laquelle ils étaient soumis dans l’Europe occupée par les nazis. Beaucoup de ceux qui réussirent à fuir, originaires d’Allemagne, d’Autriche, de Pologne, de Hollande, de Belgique ou de France traversèrent les cols de montagne des Pyrénées de Lleida au cours d’évasions épiques, défiant la surveillance d’un côté et de l’autre de la frontière, la climatologie, les neiges éternelles et la dureté du parcours

Avinguda principal de Les (1934).  © Solé. Servei d'Audiovisuals de l'IEI.

Avinguda principal de Les (1934).
© Solé. Servei d’Audiovisuals de l’IEI.

Les.Hotel Europa. Fons antic. Servei Audiovisuals de l'IEI

Les.Hotel Europa. Fons antic. Servei Audiovisuals de l’IEI


Le Val d’Aran fut une des principales voies d’entrée de réfugiés aussi bien par le poste douanier de Pont de Rei que par les chemins de montagne qui provenaient des départements français de la de Haute-Garonne et de l’Ariège. Les fut l’épicentre principal de l’arrivée de juifs aussi bien par la douane de Pont de Rei que ceux qui traversaient clandestinement par les cols de montagne proches du village. Les était en même temps le siège du commissariat de Police chargé du contrôle des passeports et des marchandises. La Police de Les fut chargée d’expulser vers la France des centaines de juifs arrêtés dans le Val d’Aran et dans le Pallars Sobirà. D’autres furent autorisés à se loger à l’hôtel Franco-Espagnol. Pour eux tous, les Pyrénées devenaient l’avant dernière frontière avant d’obtenir la liberté

Recherche
avril 2019
M T W T F S S
« Jan    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Témoins

Ici vous trouverez une collection de vidéos en apprendre davantage sur les déclarations personnelles de personnes anonymes qui sont devenus de vrais témoins de ces faits historiques.

Plus

Links
~
Arkia + Info.
Xarxa de Juderies Espanyoles + Info.
~
Centro Sefarad - Israel + Info.